Blogueur, qui es-tu ? (part.2)

Qui sont les blogueurs belges ? En 2016 étaient publiés les premiers résultats de notre enquête sur les blogueurs belges, et plus précisément sur les blogueurs francophones. Notre enquête au nord du pays a également pris fin, en début d’année 2017.

Persona du blogueur néerlandophone

Le blogueur néerlandophone type est en fait une femme, de la génération Y ou Z, tenant un blog depuis au moins 2 ans sur un sujet lifestyle ou food. Elle habite à Anvers et trouve qu’il n’y a pas assez d’événements blogueurs, organisé par des marques ou agences RP, près de chez elle. D’ailleurs, elle s’y rend rarement, une fois par an pour plus de 50% des répondants. Sa boite mail est polluée par trop d’invitations ou de communiqués de presse qu’elle juge non-pertinents. Elle, ce qui l’intéresse, c’est d’abord de pouvoir se faire son propre avis sur le produit ou le service (user experience), et si possible d’être rémunérée pour l’écriture d’un article sur le sujet. Elle gagne entre 50 à 200€ par article sponsorisé (jusqu’à 500€ pour 1 blogueuse sur 5). Son blog n’est pas sa source de revenu principal mais il améliore son confort de vie.

Comparatif avec le sud du pays

Il est très tentant de parler de deux cultures. Mais l’univers des blogueurs dépasse les frontières. Alors que plus d’un blogueur néerlandophone sur trois gagne de l’argent grâce à son blog, le blogueur francophone amorce seulement le virage. L’influence des Pays-Bas (où les blogueurs gagnant leur vie grâce à leur blog est plus courant) a pu avoir un rôle de catalyseur sur les blogueurs belges du nord du pays. Les blogueurs francophones commencent également à demander une rémunération pour leur travail, avançant comme argument principal la qualité du contenu qui est produit et le temps investi dans la tâche. Les marques devraient dès à présent prévoir un budget pour rémunérer tous les blogueurs belges.

Bruxelles boudée, Anvers trop peu activée

1 blogueur sur 2 considère que les événements pour les influenceurs sont organisés trop loin de leur domicile. Beaucoup d’événements ont lieu à Bruxelles dans le but de faire d’une pierre deux coups en mélangeant les deux côtés du pays. Cette pratique se révèle souvent être un échec, car les néerlandophones sont les grands absents. Franchir le ring de Bruxelles pour un événement de quelques heures les rebute. Encore une fois, il faut prendre conscience des impératifs des blogueurs pour s’assurer d’un meilleur retour (préférence pour les événements en soirée / nécessaire planification en avance pour faire face à un agenda déjà bien rempli par les occupations professionnelles et privées). Dans notre analyse précédente, nous faisions part de l’intérêt d’organiser des partenariats sur-mesure, où nous ciblons la qualité et non la quantité.

Blogueurs : quelle plus-value pour les marques ?

 Après le succès du premier séminaire à ce sujet, organisé en décembre, Vanessa Gohy animera à nouveau ce séminaire, ce 27 avril, à Bruxelles. Elle-même blogueuse et consultante en relations publiques depuis 8 ans, Vanessa Gohy rencontre régulièrement d’autres blogueurs belges. Elle a également co-créé la blog academy ‘Blog It Yourself’ où sont données des formations sur-mesure.

A travers son travail, elle a développé une nouvelle approche des blogueurs, plus en accord avec leurs compétences, leurs besoins et ceux de la marque. A cet effet, elle a réfléchi à une méthode de calcul du ROI plus réaliste, pour évaluer la valeur de ces influenceurs du web.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.